topqs

Viagra

Depuis près d’un an, j’ai d’importantes quintes de toux. Lorsque j’ai des relations sexuelles et que la toux s’intensifie, j’éprouve des difficultés à maintenir mon érection. Je trouve cette situation plutôt embarrassante. Ne croyez-vous pas que le Viagra pourrait m’aider à maintenir mes érections?

L’érection est un processus complexe qui met en jeu des phénomènes aussi bien physiologiques que psychologiques. Sur le plan organique, l’érection survient en raison d’une accumulation de sang dans les corps caverneux du pénis. Cette réaction met en jeu des éléments vasculaires (apport sanguin modulé par la contraction et la dilatation des vaisseaux sanguins), des éléments hormonaux (surtout l’hormone mâle, la testostérone, mais également d’autres hormones), ainsi que des éléments neurologiques (la moelle épinière et les nerfs périphériques qui véhiculent la stimulation électrique jusqu’aux vaisseaux). D’autre part, les facteurs psychologiques jouent également un rôle important dans l’initiation et le maintien de l’érection, même si on en connaît moins bien les mécanismes. Parmi ces facteurs, on peut mentionner la libido (désir sexuel), la fatigue, le stress, la dépression et l’anxiété de performance.

Chez les jeunes hommes fibro-kystiques, la mécanique vasculaire, neurologique et endocrinienne est habituellement intacte. En ce qui concerne la situation décrite dans la question, une baisse de l’état de santé général provoquée par une infection respiratoire importante pourrait être en cause, mais des facteurs psychologiques y contribuent aussi certainement. La toux agirait ici comme un élément de distraction causant une gêne, un embarras, et finalement une anxiété de performance. L’une des solutions réside d’abord dans une meilleure maîtrise de la toux par le biais d’un traitement plus adéquat de la condition pulmonaire. D’autre part, une aide psychologique prodiguée par un psychologue ou un sexologue pourrait être indiquée. Si, malgré ces interventions, le problème persiste, un des médicaments de la classe des inhibiteurs de la phosphodiestérase (Viagra, Cialis, Levitra) pourrait s’avérer utile. Ces molécules agissent en favorisant un relâchement des muscles lisses des corps caverneux du pénis, ce qui amène un afflux de sang dans les tissus péniens qui permet de produire l’érection. La principale contre-indication pour ces médicaments est la prise concomitante de nitroglycérine, un médicament utilisé pour le traitement de la maladie cardiaque artérioscléreuse.

Dr Michel Ruel